Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Soutien au Peuple Kurde > La police turque a séme la tereur lors de Newroz !...

La police turque a séme la tereur lors de Newroz !...

lundi 24 mars 2008, par Maison Populaire de Genève

Deux Kurdes tués par la police lors des manifestations de Newroz

Deux manifestants sont décédés dimanche après des heurts avec la police au cours de manifestations pro-kurdes dans le sud-est de la Turquie, a-t-on annoncé de sources médicales et officielle.


Voir le vidéo

Blessé par balle, un jeune homme de 20 ans est mort dimanche dans la ville de Yuksekova, dans la province de Hakkari à la frontière de l’Iran et de l’Irak, après des affrontements qui ont suivi une interdiction de manifester à l’occasion du Nouvel An kurde, ont dit des sources hospitalières dans cette ville.

Auparavant, les autorités locales avaient confirmé le décès dimanche de Zeki Erinc, 35 ans, également blessé par balle pendant une manifestation pro-kurde samedi dans la ville de Van (est).

Samedi, des dizaines de personnes ont été blessées et quelque 300 autres interpellées dans plusieurs villes de Turquie, où la police a fait usage de matraques et de gaz lacrymogènes pour maîtriser des manifestations kurdes.

Ces violences sont intervenues au lendemain du Newroz, le Nouvel an kurde, les célébrations s’étant transformées dans beaucoup d’endroits en manifestations de soutien au PKK.

A Van, dans l’est du pays, 130 personnes ont été arrêtées et 53 autres, parmi lesquelles 15 policiers, ont été blessées, a annoncé le chef de la police locale, Mehmet Salih Kesmez. Trois manifestants et un officier de police ont été placés en soins intensifs, a-t-il ajouté.

La police anti-émeute a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les quelque 1.500 manifestants, qui scandaient des slogans partisans du PKK et de son leader emprisonné, Abdullah Ocalan.

Ces manifestants avaient érigé des barricades, allumé des feux, et brisé les vitres de magasins et de bâtiments institutionnels, ont rapporté les médias.

La chaîne de télévision NTV a montré des policiers en train de frapper des manifestants avec des bâtons et des véhicules blindés pulvériser de l’eau sur la foule.

Des jeunes hommes dont le visage était masqué ont jeté des pierres sur les policiers, selon les images de NTV.

Des violences ont également éclaté à Izmir, une ville de l’ouest de la Turquie qui abrite une importante communauté kurde. Vingt personnes y ont été interpellées, selon l’agence de presse Anatolie.

A Sanlurfa, 93 manifestants ont été interpellés, selon l’agence Anatolie.

Seize personnes, dont trois policiers, ont été blessées et 17 manifestants arrêtés à Hakkari, une ville proche de la frontière irakienne, selon la même source.

Vendredi soir, 16 personnes avaient été interpellées à Viransehir (sud-est) lorsque les célébrations de Newroz avaient fait place à une marche en faveur du PKK où les manifestants avaient lancé des cocktail molotov sur les policiers, selon Anatolia.

Des violences ont également eu lieu dans plusieurs villes de l’ouest de la Turquie comme Mersin et Izmir, qui abritent d’importantes communautés kurdes. Une trentaine de personnes ont été interpellées à Mersin, sur la côte Méditerranéenne. (AFP, 22 mars 2008)

http://www.info-turk.be/355.htm#lors


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP