Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Appels urgents > GAZA : du blocus à l’assassinat collectif

GAZA : du blocus à l’assassinat collectif

DÜNYANIN EZİLEN VE SÖMÜRÜLEN MAZLUM HALKLARINA !

lundi 29 décembre 2008, par Maison Populaire de Genève

Samedi, l’armée israélienne a commencé son agression criminelle contre la population de Gaza. Les dirigeants israéliens ont déclarés qu’il ne s’agit pas d’une opération ponctuelle, mais d’une offensive de longue haleine. Dimanche de nouveaux raids de l’aviation israélienne ont fait de nouvelles victimes. Après cette deuxième offensive, le dernière bilan fait état de près de 360 morts et 1’400 blessés, civils pour la plupart.

Ce massacre était annoncé depuis plusieurs jours dans la presse israélienne, après la fin de la trêve respectée par le Hamas et rompue sans arrêt par l’armée israélienne. Ce crime a été rendu possible suite à l’impunité totale accordée à Israël depuis bientôt 9 ans par la communauté internationale.

Depuis 18 mois, la bande de Gaza subit, avec le soutien des Etats-Unis et la complicité de la plupart des pays occidentaux ainsi que de certains pays et groupes arabes, un siège criminel qui viole délibérément toutes les lois internationales : un million et demi de civils sont prisonniers de l’armée israélienne et privés de tout : de nourriture, de carburant, d’électricité, de médicaments, de matériel scolaire … Moins d’un dixième des camions nécessaires au ravitaillement normal de la population parviennent à passer. Seuls quelques bateaux affrétés par des militants ont pu forcer le blocus. La population subit une « punition » collective impitoyable pour avoir « mal » voté. La communauté internationale laisse faire, voire encourage ce siège. L’occupant a même expulsé Robert Falk, le rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme de l’ONU.

Le communiqué du DFAE (département Fédérale des Affaires Etrangère) ne fait que couvrir les crimes commis par Israël en mettant la responsabilité de cette tuerie aveugle sur les tirs de roquettes effectués à partir de la bande de GAZA. Aucune symétrie ne peut être établie avec les kassams envoyés sur des villes du sud d’Israël et un blocus inhumain. Tout peuple assiégé a le droit de résister à l’oppression. Et les attaques massives de l’aviation israélienne sur une population civile relève d’un crime de guerre

L’Etat d’Israël doit être suspendu des institutions internationales, tant que Gaza sera assiégé et que l’aviation et l’artillerie israélienne continueront à massacrer sa population. La Suisse doit rompre immédiatement toute collaboration militaire avec l’armée israélienne, et les dirigeants politiques et militaires israéliens doivent être traînés en jugement devant un tribunal international pour crimes de guerre !

Organisations soutenant cet appel : Collectif Urgence Palestine Genève (Droit pour Tous, Association Suisse-Palestine, ASSP, CETIM, Femmes en Noir, GSsA, Ligue Suisse des Droits de l’Homme – Genève, Association Meyrin Palestine, Parrainage d’enfants de Palestine, Secours Social Palestinien, UNIA, SolidaritéS, SSP, Syndicat SIT, DAR) Collectif Urgence Palestine Vaud, Collectif Urgence Palestine Nyon/la Côte, GénérationPalestine, Campagne Européenne contre le siège de Gaza, La Ligue des musulmans de Suisse, Collectif Urgence Palestine Neuchâtel, Maison Populaire de Genève et Maison du peuple de Genève.

Manifestons contre cettnouvelle agression.

Manifestons contre cette nouvelle agression.

Lundi 29 décembre 2008

15h.30 Place Neuve

Cortège par les rues Basses

17h.00 Meeting devant la poste du Mont-Blanc et

Veillée funèbre préparé par Génération Palestine


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP