Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Soutien au Peuple Kurde > Nous condamnons le complot International du 15 février 1999

Nous condamnons le complot International du 15 février 1999

lundi 16 février 2009, par Maison Populaire de Genève


Les conditions de détention de Sayin Abdullah ÖCALAN ont ouvert la voie à de graves problèmes de santé, dont les causes n’ont jamais été explicitées, encore moins traitées, bien que les avocats aient révélé, à Rome, le 1e mars 2007, rapport, à l’appui, d’expertises médicales faites à partir de prélèvements capillaires, que leur client était victime d’un empoisonnement à répétition.

Suite à cette importante communication, de nombreuses manifestations kurdes (dont des grèves de la faim) eurent lieu en Europe et en Turquie pour demander que Sayin Abdullah ÖCALAN puisse bénéficier de soins appropriés, et exiger qu’une délégation indépendante du Comité de Prévention de la Torture (CPT) soit dépêchée à Imrali.

En réponse à ces actions de protestations kurdes, une délégation du CPT s’est rendue, le 20 mai 2007 sur l’Île Imrali et a procédé à des examens sur la personne d’Abdullah ÖCALAN dont le rapport n’a été publié que le 06 mars 2008. Bien que ce rapport évoque de vrais problèmes de santé et que la CPT soit une instance du Conseil de l’Europe, le résultat de cette visite n’a eu aucun effet significatif, bien au contraire.

Les rapports du CPT n’ont été, en effet, pris aucunement en compte par l’Etat turc qui a, au contraire, durci les conditions de détention à un point qu’elles sont devenues un problème récurent. Le gouvernement turc se conduit comme il le fait vis à vis de la plupart des engagements internationaux qu’il "oublie" d’honorer.

Les avocats d’Abdullah ÖCALAN ont, le 16 Octobre 2008, dénoncé l’agression physique dont avait été victime leur client de la part de ses gardiens qui l’avaient, de plus, menacé de mort. Les autorités turques mènent, depuis, des actions dont le but est de briser la lutte que mène notre peuple pour sa libération. Parallèlement à cette agression, le gouvernement et les autres institutions de l’Etat turc ont clarifié leur politique visant l’anéantissement des Kurdes.

L’attitude de l’Etat turc contre Sayin Abdullah ÖCALAN est clairement condamnable au regard des principes touchant à l’intégrité de la personne. Ces agressions ne sont pas le fait du hasard mais à mettre en parallèle avec la situation générale d’aujourd’hui qui voit une intensification des opérations militaires au Kurdistan et la répression menée contre la population civile. Les Kurdes sont intimement convaincus que ce grave incident n’est pas à mettre sur le compte d’initiatives personnelles, ni au niveau des gardiens, ni à celui de la direction de la prison qui ne peut agir sans un ordre formel de la cellule de crise du Ministère de l’Intérieur.

Les organisations kurdes, dont la Fédération des Associations Kurdes en France, considèrent l’attitude et les agissements des autorités turques envers A. ÖCALAN comme autant d’agressions contre tout le peuple kurde : attaquer Sayin Abdullah ÖCALAN, c’est attaquer notre peuple en lutte pour sa libération. Si les autorités turques persistent dans leurs errements, il faut qu’elles s’attendent à des ripostes qui vont, hélas, multiplier les problèmes pour la Turquie.

Nous appelons l’opinion publique internationale à réagir immédiatement face à ces actes scandaleux et à condamner les attaques contre Sayin Abdullah ÖCALAN. La solution de la question kurde passe par un respect de la personne de Abdullah ÖCALAN

** Nous condamnons le complot international du 15 février 1999.

** Nous demandons justice pour le peuple kurde et une solution démocratique à la question kurde.

** Nous exigeons que soit mis fin au régime d’isolement appliqué à notre Leader et nous en appelons au soutien de l’opinion publique démocratique et des institutions européennes.

http://www.kurdish-info.net/News-sid-Nous-condamnons-le-complot-International-du-15-f-vrier-1999-12524.html


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP