Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Les Requérant-e-s d’Asile et aux Réfugiés > Appel urgent contre l’expulsion de quatre demandeurs d’asile

Appel urgent contre l’expulsion de quatre demandeurs d’asile

lundi 21 mai 2007, par Maison Populaire de Genève

LETTRE OUVERTE

AUX AUTORITE DE SÙEDE, LES DEPUTES-ES DU PARLEMENT EUROPEEN, ORGANISATION DES INTERNATIONALE, DEFENSEUR DROITE D’HOMME

ET MEDIA-PRESSE DU MONDE !

Genève le, 21 Mai 2007

Madame, Monsieur,

La "Maison populaire de Genève" a été alertée par l’information faisant état d’une éventuelle expulsion vers la Turquie de quatre demandeurs d’asile d’origine kurde.

Ces militants politiques, Messieurs Veli Eren, Musa Doğan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum, ont passé de nombreuses années dans les geôles turques et ont été condamnés finalement à plusieurs années d’emprisonnement.


Madame, Monsieur,

La "Maison populaire de Genève" a été alertée par l’information faisant état d’une éventuelle expulsion vers la Turquie de quatre demandeurs d’asile d’origine kurde.

Ces militants politiques, Messieurs Veli Eren, Musa Doğan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum, ont passé de nombreuses années dans les geôles turques et ont été condamnés finalement à plusieurs années d’emprisonnement.

Suite à l’opération sanglante de l’Etat turc contre les prisonniers politiques du 19 décembre 2000, ils ont été transférés à une prison de type F. Ils ont alors rejoint le mouvement de grève de la faim, en protestation contre les traitements inhumains et la répression.

M. Dogan a été condamné en Turquie à une peine de réclusion à perpétuité, en raison de sa participation politique au TKP/ML (parti communiste de Turquie, marxiste-léniniste). De mars 1993 à septembre 2003, M. Dogan a été détenu dans différentes prisons turques. Ses conditions de détention ont été éprouvantes et il a entamé, de manière répétée, des grèves de la faim. Celles-ci correspondent à un total de 3 ans sur 10 de sa détention. Suite à sa dernière grève de la faim -qui a duré 126 jours pour protester contre les cellules d’isolement-, un comité de médecins a diagnostiqué chez M. Dogan le syndrome de "Wernicke-Korsakof" (pertes de mémoire, invalidités diverses et troubles comportementaux) ; il a alors pu bénéficier de la liberté conditionnelle pendant 6 mois pour recevoir des traitements médicaux. C’est lors de cette période que M. Dogan a fui la Turquie pour se réfugier en Suède. Il y a déposé une demande d’asile politique qui a été refusée.

Depuis le 3 mai 2007, Messieurs Veli Eren, Musa Doğan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum ont entamé une grève de la faim sur la place Sergel de Stockholm pour protester contre le rejet de leurs demandes d’asile et leurs éventuelles extraditions.

Ils sont actuellement placés en détention et risquent d’être extradés vers la Turquie à tout moment.

Nous appelons chacune et chacun à la solidarité.Messieurs Veli Eren, Musa Dogan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum risquent la mort en cas d’extradition. L’état physique et psychologique de M. Dogan est critique, ses proches et amis sont très inquiets.

La Turquie est un Etat reconnu pour la pratique de torture. Or, nous vous rappelons que l’article 3 alinéa 1 de la Convention de 1951 (et son complément de 1967) contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants dont l’application est universelle - stipule qu’"aucun Etat n’expulsera, ne refoulera, ni n’extradera une personne vers un autre Etat où il y a des motifs sérieux de croire qu’elle risque d’être soumise à la torture". A noter que Suède a participé activement à la réalisation de cette convention.

Messieurs Veli Eren, Musa Dogan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum nous ont demandé notre soutien. Il convient de réexaminer attentivement leurs dossiers. Nous considérons que leur situation correspond pleinement aux critères déterminant l’obtention du statut de réfugié politique.

Par conséquent, nous vous demandons instamment d’intervenir auprès des autorités compétentes de Suède, afin d’empêcher l’extradition de Messieurs Veli Eren, Musa Dogan, Yılmaz Keles et Mehmet Yolum vers un pays où les attendent la prison et vraisemblablement la torture.

En vous remerciant par avance pour votre compréhension et pour l’attention que vous porterez à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Maison populaire de Genève

et

Maison du Peuple de Genève

Demir SÖNMEZ

Adresses des autorités suédoises compétentes :

Migrationsverket 60 170 NORRKÖPING

Migrationsminister Regeringskansliet 103 33 STOCKHOLM

Maison Populaire de Genève C/O M.Demir SÖNMEZ 8,Route de Chancy 1213 Petit-Lancy Genève Suisse assmp72@bluewin.ch www.assmp.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP