Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Appels urgents > Halte à la répression en Tunisie

Halte à la répression en Tunisie

jeudi 6 janvier 2011, par Maison Populaire de Genève

Rassemblement de solidarité avec le peuple tunisien :

Halte à la répression en Tunisie Place Molarde– Genève Jeudi 6 janvier 2011 à 18h00.


Depuis le 17 décembre 2010 la Tunisie est secouée par un mouvement de protestation qui ne relâche pas. Le déclenchement fut l’auto-immolation, à Sidi-Bouzid, du jeune Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant de fruits et légumes, qui s’est vu interdit de mener cette activité par les autorités municipales. Un acte de désespoir dénonçant la démagogie de l’Etat tunisien et de son « miracle » économique qui n’a engendré qu’un chômage qui touche en particulier la jeunesse, sans épargner les titulaires d’un diplôme supérieur.

D’importantes manifestations pacifiques de jeunes chômeurs, de précaires et de travailleur(euse)s ont été réprimées. La police a même tiré à balles réelles tuant deux jeunes manifestants : Mohamed Améri et Chawki Hidri. Ce mouvement a pris un tournant en traduisant un ras-le-bol généralisé contre le chômage, la cherté de la vie, la corruption, l’injustice, le développement régional inéquitable, le manque des libertés démocratiques et individuelles.

Après un silence assourdissant, le président Ben Ali est intervenu le mardi 28 décembre, reconnaissant pour la première fois les souffrances qui frappent les couches les plus larges de la population. Son discours ne portait aucune mesure crédible à part les mises en garde claires contre les « traitres », les « manipulateurs", les « mercenaires » et les « media étrangers » qui seraient à l’origine des troubles. Il persiste et il signe avec une menace inquiétante, et à peine voilée, aux journalistes, aux militant(e)s associatifs, aux syndicalistes et aux militant(e)s politiques engagé(e)s dans le soutien de la lutte du peuple tunisien pour son émancipation. Les arrestations se sont multipliées rapidement. Les agressions contre les étudiant(e)s se font tous les jours. Plusieurs militant(e)s de la société civile, des avocat(e)s, des défenseurs des droits humains, des journalistes, des syndicalistes, des membres de partis politiques d’opposition ont été violentés et molestés. Les autorités tunisiennes n’ont pas hésité comme à l’accoutumée à fermer les derniers espaces de liberté de la presse en empêchant la distribution des deux seuls journaux indépendants.

Notre rassemblement s’inscrit dans le cadre d’une journée internationale de solidarité avec les luttes du peuple tunisien :

• Nous soutenons ce mouvement populaire contestataire et autonome porté par la jeunesse

• Nous exigeons la libération immédiate de tous les emprisonnés et d’arrêter les poursuites engagées contre eux

• Nous appelons à une réelle prise en compte de la précarité qui touche des pans entiers de la société

• Nous réclamons que les responsables de la répression soient traduits en justice

• Nous dénonçons la réponse démagogique et répressive des autorités tunisiennes et qui ne répondent pas à la dégradation sans précédent des conditions de vie de la population

• Nous appelons les autorités suisses et européennes à assumer leur responsabilité et de s’exprimer clairement • Nous réclamons comme ce fut scandé dans les manifestations :

« Du travail pour toutes et tous et une répartition équitable des richesses »,

« L’arrêt de la corruption et du népotisme »,

« Le droit à l’information et à la participation politique ».

Rassemblement organisé par le CSPT-Suisse et soutenu par : les socialistes, SolidaritéS, les verts, les communistes, la gauche, Ass. Ezzeitouna, Ass. tunisiennes et tunisiens en Suisse, CETIM, Cultures & amitiés, Droit pour tous, Forum des tunisiens de Genève, Maison populaire de Genève, …

Comité de Soutien du Peuple Tunisien – Suisse (cspt-suisse@hotmail.ch)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP