Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Appels urgents > Opposant Kurde risque d’être renvoyé de la Suisse vers l’Iran, deuxième Etat (...)

Opposant Kurde risque d’être renvoyé de la Suisse vers l’Iran, deuxième Etat au monde (après la Chine) pratiquant le plus la peine de mort

lundi 19 décembre 2011, par Maison Populaire de Genève

LETTRE OUVERTE

AUX AUTORITÉS SUISSE ;

AUX DÉPUTES-ES DU PARLEMENT EUROPÉEN ;

DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES ;

DES DÉFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME, ET AUX MÉDIAS.

Madame, Monsieur,

La « Maison Populaire de Genève » et le « Centre Zagros pour la Démocratie et les Droits de l’Homme - Genève » ont été alertés par l’information faisant état l’arrestation et une éventuelle expulsion vers l’Iran d’un demandeur d’asile d’origine kurde.


Monsieur il s’agit de Taimoor ELIASSE SARZALI, né le 21.03.1974 au Kurdistan d’Iran, vit en Suisse depuis 2005.(N° Dossier : 474675 Adresse : Suisse, Zug – Rothusstrasse 1-6331 Hünenberg)

M. ELIASSE SARZALI a déposé une demande d’asile en Suisse en 2005. Par une décision en 2006, l’Office fédéral des migrations (ODM) a rejeté sa demande. M. ELIASSE a interjeté un recours contre cette décision. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rejeté celui-ci par un arrêt en 2010 (E-130/2007). Entre-temps, il avait fait valoir des motifs postérieurs à la fuite qui aurait justifié l’octroi d’asile.

Actuellement, il est placé en détention (selon nos informations, il a été transféré vers une prison dans le canton d’Aarau) et risquerait d’être extradé vers l’Iran.

Avant son arrivé en Suisse, M. ELIASSE SARZALI a été actif au sein du Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran. Depuis qu’il est en Suisse, il a continué ses activités en faveur des droits de l’homme, en participant activement à l’organisation des dizaines de rassemblements, y compris devant le siège des Nations Unies à Genève, participant aux sessions du Conseil des droits de l’homme etc., pour dénoncer des violations des droits de l’homme en Iran et au Kurdistan d’Iran.

M. ELIASSE SARZALI, vivant depuis des années l’angoisse et la peur d’être envoyé vers l’Iran, il a du être suivi pour son état psychologique de plus en plus fragile.

Nous considérons que sa situation correspond pleinement aux critères déterminant l’obtention du statut de réfugié politique. Il convient de réexaminer attentivement son dossier.

Par conséquent, nous vous demandons instamment d’intervenir auprès des autorités compétentes Susse, afin d’empêcher l’extradition de Monsieur vers l’Iran où il risquerait sa vie.

En vous remerciant par avance pour votre compréhension et pour l’attention que vous porterez à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Au nom du « Centre Zagros pour la Démocratie et les Droits de l’Homme Genève »

Baban Eliassi Président : babaneliassi@gmail.com

Siamak Heydary eliassi4@etu.unige.ch

Au nom du Maison Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ (Président)

Genève, le 19 décembre 2011

Actions : Nous vous prions de bien vouloir écrire aux instances onusiennes et aux autorités Suisse :

Office fédéral des migrations

Quellenweg 6

CH-3003 Berne-Wabern

T +41 31 325 11 11, F +41 31 325 93 79

http://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/misc/conform.html

Département fédéral de justice et police

Service d’information

Palais fédéral ouest

CH-3003 Berne

T +41 31 322 21 11, F +41 31 322 40 82

http://www.ejpd.admin.ch/ejpd/fr/misc/conform.0005.html ?pageToMail=/content/ejpd/fr/home

United Nations High Commissioner for Human Rights :

urgent-action@ohchr.org

United Nations High Commissioner for Refugees :

1503@ohchr.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP