Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Prisonniers Politiques > Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie > La 90ème "mort silencieuse" de la grève de la faim en Turquie

La 90ème "mort silencieuse" de la grève de la faim en Turquie

lundi 1er avril 2002, par Maison Populaire de Genève

A L’ATTENTION DE :

S.E. Monsieur Jakubowski KRZYSZTOF

Président de la 58ème session

de la commission des Droits de l’Homme

Madame Mary ROBINSON

Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme

Monsieur le Président,

Madame la Haut-Commissaire,

Nous tenons à vous informer, encore une fois, par cette trentième lettre ouverte, des nouvelles dramatiques qui nous proviennent quotidiennement des prisons en Turquie.


Genève, le 01 Avril 2002

Au 530ème jour du mouvement de grève de la faim dans les prisons en

Turquie, plus de 150 grévistes sont en jeûne jusqu’à la mort contre la mise en place des prisons cellulaires (Type F).

La 90ème "mort silencieuse" de la grève de la faim en Turquie

Le lundi 01 avril 2002, Mme. Meryem ALTUN, est décédée à son 231éme jour de jeûne. Dans hôpital de l’état de Sagmancilar d’Istanbul

Elle est la 50ème victime de cette grève de la faim. A ce bilan provisoire s’ajoutent les 28 prisonniers assassinés lors de l’assaut policier, qui a eu lieu entre le 19 et le 22 décembre 2000, dans le but de transférer les prisonniers dans les nouvelles prisons dotées de cellules de type F. A cela s’ajoutent les 12 personnes décédées lors d’actions de soutien à l’extérieur.

LE SILENCE TUE !

LA GREVE DE LA FAIM CONTINUE A TUER EN TURQUIE :

50 MORTS DEPUIS 20 OCTOBRE 2000 !

Depuis la lettre ouverte du 21 Mars 2002, le nombre de pertes de vies humaines a augmenté de 48 à 49 Puis 50…

Monsieur Jakubowski KRZYSZTOF, Madame Mary ROBINSON et Mesdames, Messieurs nous vous prions encore une fois de bien vouloir agir, conformément à vos hautes fonctions, pour le respect des droits de l’homme en Turquie.

En particulier, nous vous invitons encore une fois à envoyer immédiatement une nouvelle délégation d’observateurs en Turquie.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à notre requête, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, Madame la Haut-Commissaire, l’expression de nos meilleurs sentiments.

Pour le Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP