Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Appels urgents > Non à l’extradition de à la Turquie de Monsieur Aslan Tayfun ÖZKÖK

Non à l’extradition de à la Turquie de Monsieur Aslan Tayfun ÖZKÖK

mercredi 24 septembre 2008, par Maison Populaire de Genève


- A L’OPINION PUBLIQUE

- AUX AUTORITES DE REPUBLIQUE DE CHYPRES et GREQUES

- AUX DEPUTES DU PARLEMENT EUROPEEN,

- AUX ORGANISATIONS INTERNATIONALES,

- AUX DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME

- ET

- AUX MEDIAS-PRESSE DU MONDE !


Genève le 25 septembre 2008

Madame, Monsieur,

Nous avons été informés de l’arrestation de Monsieur Aslan Tayfun ÖZKÖK par la police de la République de Chypre le 14 août 2008 à l’aéroport de Larnaka alors qu’il voulait se rendre aux Pays-Bas. Le 16 août, il a été incarcéré pour détention de faux passeport.

Né en 1955 à Istanbul, M. ÖZKÖK est un militant politique depuis des années 1970 qui a passé de nombreuses années dans les geôles turques après le coup d’Etat de 1980 dans ce pays. M. ÖZKÖK a participé à de nombreuses grèves de la faim pour dénoncer les conditions de détention dont celle de jeûne de la mort en 1984 dans la prison de Metris (istanbul).

Actuellement, les autorités turques tentent d’obtenir son extradition vers la Turquie par l’intermédiaire d’Interpol et du gouvernement grec, étant donné que la Turquie ne reconnaît pas la République chypriote. Les autorités greques et chypriotes ne doivent pas céder aux manoeuvres du gouvernement turc.

Nous vous rappelons que l’article 3 alinéa 1 de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants – dont l’application est universelle - stipule qu’ “ aucun Etat partie n’expulsera, ne refoulera, ni n’extradera une personne vers un autre Etat où il y a des motifs sérieux de croire qu’elle risque d’être soumise à la torture”. Les gouvernements chypriote et grec doivent assumer pleinement leur responsabilité internationale et humanitaire : l’extradition de M. ÖZKÖK en Turquie signerait son arrêt de mort et violerait gravement les conventions ratifiées.

Il faut rappeler que MM Önder DOLUTAS en Allemagne et Nedim SEVEN en France se trouvent dans une situation similaire.

Au vu de ce qui précède, nous vous demandons instamment d’intervenir auprès des autorités compétentes, afin :

- d’empêcher l’extradition de M. ÖZKÖK vers un pays où l’attend la torture et vraisemblablement la mort ;

- d’autoriser M. ÖZKÖK de se rendre dans un pays qui le souhaite ou de lui accorder l’asile politique par un pays qui acceptera de l’accueillir.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Maison Populaire de Genève et Maison du Peuple de Genève

Actions : Nous vous prions de bien vouloir écrire aux instances onusiennes et aux autorités chypriotes et grecques

Les Missions chypriotes et grecque à Genève

Courriel : cyprus@cyprusmission.ch Courriel : missionofgreece@bluewin.ch

United Nations High Commissioner for Human Rights :

urgent-action@ohchr.org

United Nations High Commissioner for Refugees :

1503@ohchr.org

Maison Populaire de Genève et Maison du Peuple de Genève

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP